top of page
  • Photo du rédacteuretrelaforcedevie

La résonnance Schumann

Dernière mise à jour : 10 mars

La Résonance de Schumann

La Résonance de Schumann qu’on appelle également "La voix de l’Univers" concerne le champ magnétique terrestre, et particulièrement les ondes de basse et très basse fréquence. Ces ondes parcourent l’espace entre la surface de la terre et la couche de l’atmosphère qu’on appelle l’ionosphère, parce qu’elle est caractérisée par une ionisation des gaz.

Les ondes se propagent à la vitesse de la lumière, parcourent toute la Terre et en 1 seconde font à peu près 8 fois le tour de la terre. La plus basse fréquence de la Résonance de Schumann est déterminée à 7.83 hz depuis des années. D’ailleurs, on l’appelle « l’onde de Schumann » et elle sert même de référence pour accorder un certain nombre d’appareils.

La fréquence vibratoire de la terre a un lien très étroit avec le fonctionnement de notre cerveau. Les vibrations de la terre sont vitales pour la synchronisation des biorythmes et l’existence normale de la vie sur Terre.

La fréquence de 7,83 hz coïncidait pendant de nombreuses années avec les fréquences électromagnétiques de notre cerveau, plus précisément avec le rythme alpha de notre cerveau, ce qui correspond à un état léger de relaxation et méditatif. La terre et l’humain s’accordaient en quelque sorte entre eux.

Puis, la Résonance de Schumann a commencé à monter dans les années 90. Depuis 2017 elle dépasse régulièrement les 40 hz, ce qui équivaut au diapason

gamma des ondes de notre cerveau et c’est véritablement exceptionnel. Voici les

graphiques du taux vibratoire (niveau plus exactement) de la terre en unités Bovis

Augmentation des vibrations de la Terre en unité Bovis (uB)

Résonance de Schumann et ondes cérébrales alpha


À cette époque, l’inventeur de l’EEG, Hans Berger, découvre et nomme les ondes alpha, en mesurant l’activité électrique du cerveau. Ces ondes, qui correspondent à un état éveillé calme et détendu, se situent dans la fourchette de fréquence de 8 à 12 Hz, en parfaite adéquation avec les mesures des résonances de Schumann.

Cette corrélation est relevée par le Dr Anker Mueller, un collègue de Hans Berger. La découverte soulève de nombreuses questions, car elle ne concerne pas que l’humain mais l’ensemble des mammifères.

L’hypothèse d’une fréquence caractérisant la vie et bénéfique ou essentielle à la vie, est postulée. Selon ses défenseurs, son usage pourrait révolutionner la médecine et la science.

Résonance de Schumann et ADN

Rares sont les scientifiques qui ont directement travaillé sur le lien entre la résonance de Schumann et la vie. Néanmoins, un scientifique français connu et controversé met à contribution la fameuse fréquence dans ses recherches sur la réplication de l’ADN. Il s’agit de Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour sa découverte du VIH, et hautement débattu pour ses travaux sur la mémoire de l’eau, ses positions sur les vaccins, ou plus récemment ses théories sur l’origine du coronavirus. Montagnier travaille sur les fréquences extrêmement basses échangées entre des brins d’ADN. Il soutient qu’elles ont un rôle clef dans la transformation et la réplication de l’ADN. Cette expérience, malgré les questions fascinantes, n’est pas bien reçue par la communauté scientifique

Les effets de l'augmentation de la fréquence schumann :

Météorologie et climatologie terrestre et spatiale

Changement climatique

Effets biologiques de la résonance Schumann : un outil thérapeutique

Effets biologiques

L’équilibre vibratoire

Émission de la résonance Schumann à visée thérapeutique

Ramener à l’équilibre l’état vibratoire grâce à des impulsions magnétiques

Les cryptochromes détectant le champ magnétique

Résonances de Schumann et spiritualité

Trouver le chemin vers notre propre harmonie

Corps humain, corps de la planète, corps de conscience

La vibration individuelle affectée par la vibration collective


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page